Aménager sa maison à l’aide d’un prêt

En plus des prêts pour l’achat de maisons, il existe des options de financement pour ceux qui veulent apporter des améliorations à leur maison. Rénovez votre maison à l’aide de l’un de ces prêts à l’amélioration de l’habitat ou simplement l’agrandir (aménagement des combles, du garage, construction d’une extension…).

Certaines personnes chanceuses parviennent à trouver rapidement la maison idéale pour eux, d’autres, en revanche, acquièrent de très bonnes maisons mais nécessitent quelques améliorations pour être idéales et améliorer la qualité de vie de ses habitants.

Si votre maison n’est pas dans des conditions optimales, ne vous inquiétez pas, un crédit de rénovation est ce dont vous avez besoin pour réaliser vos projets le plus rapidement possible.

Mais comment obtenir le crédit nécessaire ?

Saviez-vous que l’un des moyens les plus simples d’augmenter les chances d’obtenir un crédit est de bien gérer ses comptes ? Nous avons rassemblé quelques conseils pour vous aider à y parvenir, notamment en examinant comment votre limite de crédit est déterminée et quel rôle vos cartes de crédit jouent dans le processus. Ne soyons pas simpliste non plus, cela dépendra aussi grandement de vos revenus… mais pas que !

Quelle est ma limite de crédit ?

Il s’agit de la ligne de crédit maximale qu’un prêteur vous accordera pour effectuer des travaux d’aménagement.

Considérez qu’il s’agit du montant maximum de frais que vous pouvez faire dans une période donnée (bien que vous ne vouliez généralement pas trop dépenser, ce que nous expliquerons plus tard). Si vous ne connaissez pas votre limite de crédit pour une carte particulière, il est facile de l’obtenir en contactant votre banque ou un courtier. Il existe également des simulateurs gratuits en ligne pour se faire une idée.

Pourquoi ma limite de crédit est-elle plus ou moins importante ?

Une partie de votre « score » est déterminée par le montant des crédits en cours, de vos revenus et de la gestion de votre compte bancaire (soldes, découverts…).

En général, il est recommandé d’avoir un taux d’endettement inférieur à 33 %, ce qui est une recommandation du Haut Conseil de stabilité financière afin d’éviter les situations de surendettement, mais également d’éviter des faillites en cascades comme les crises économiques précédentes nous l’ont montré avec l’impact majeur de l’immobilier.

Toutefois certains professionnels de l’immobilier arguent que le contexte actuel est particulier et clairement défavorable. Les banques étant refroidies par la crise sanitaire (COVID-19), seraient bien plus sélectives qu’en temps normal. Si l’on ajoute à cela les règles du HCSF, cela entrainerait un blocage de beaucoup de monde qui auraient pu obtenir un crédit en 2019.

Que se passe-t-il si je dépasse cette limite d’endettement ?

Le fait d’avoir un taux d’endettement plus important que ces fameux 33 % n’est pas grave en soit tant que vous pouvez rembourser les échéances et vivre correctement. C’est le reste à vivre qui est utile, même si celui-ci est minimisé en ce moment.

Vous l’aurez compris, il est possible d’obtenir un prêt pour vos travaux, mais les conditions sont moins favorables en ce moment.

Tu peux Aussi comme

A propos de l'auteur: Daniel

Je rachète des entreprises en difficultés, redresse la barre, et revend ensuite ces entreprises !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *