Pourquoi doit-on recourir à un représentant fiscal pour gérer une entreprise ?

Pourquoi doit-on recourir à un représentant fiscal pour gérer une entreprise ?

Depuis toujours, chaque entreprise,qu’importe sa structure, est tenue de respecter les lois et les règlements en vigueur pour avoir une bonne structure légale. Cela lui permet de rentabiliser au maximum sa productivité. C’est aussi une manière d’assurer une bonne gestion d’entreprise. Les services d’un représentant fiscal s’avèrent donc incontournables pour faciliter toutes les démarches juridiques et stratégiques au sein de l’entreprise. Le recours à ce spécialiste de loi est obligatoire surtout pour les sociétés d’origine étrangère qui ne possèdentpas une domiciliation fixe ou un siège social.

Les fonctions d’un représentant fiscal

Pour une entreprise qui n’a pas un siège social fixe, le représentant fiscal assure le rôle d’intermédiaire entre les responsables administratifs et les personnes physiques ou morales en vue de garantir l’exactitude de tous les dossiers et déclarations déposés par ces personnes. Chaque formalité administrative et fiscale pour le compte de l’entreprise est gérée par ce représentant. Ce qui lui permet de faire des affaires partout dans le monde et particulièrement au sein de l’Union européenne.

Dans une entreprise non enregistrée auprès de l’administration française, l’expert en fiscalité fera tout pour sécuriser les opérationsstratégiques et commerciales qui s’y produisent. Il donne divers conseils relatifs à l’assujettissement existant dans le pays où elle est implantée ou effectue des prestations.Pour mieux administrer toutes ces démarches, il est préférable de le confierà un collaborateur de confiance ayant une très bonne connaissance des lois locales.

Comment trouver et désigner le meilleur représentant fiscal ?

Pour trouver un avocat fiscaliste à Saint-Raphaël, on doit s’assurer qu’il travaille pour une entreprise française assujettie à la TVA et dont le siège de son activité se trouve en France. Il doit avoir une bonne moralité fiscale et habite dans la région, affirmant qu’il est connu par les autorités fiscales locales. Ce qui implique qu’il doit justifier d’une domiciliation stable tout en garantissant qu’il possède des connaissances approfondies en droit. Même si l’entreprise est libre de chercher le mandataire fiscal qui répond à ses attentes, sa désignation doit toujours être faite par écrit.

Ce mandat doit être obligatoirement signé par un représentant légal ayant qualité pour engager l’entreprise et doit comporter les mentions suivantes : le nom et l’adresse de l’entreprise, le nom et l’adresse du représentant fiscal, l’acceptation par ce représentant de sa désignation avec une confirmation stipulant son aptitude à effectuer parfaitement ses obligations et toutes les formalités qui incombent à la société étrangère relatives à la TVA et à la fiscalité, et la date à laquelle débutera la prestation fiscale. Le document ainsi constitué sera transmis aux services des impôts des sociétés où le mandataire est domicilié.

Autres missions d’un mandataire fiscal

En plus des vérifications périodiques des documents fiscaux de l’entreprise étrangère, le représentant fiscal se charge aussi du contrôle de la concordance du chiffre d’affaires imposable et de l’impôt préalable à l’entreprise. Si l’activité de la société exerce des importations ou exportations, il s’occupera des démarches administratives douanières. En outre, il peut aider l’entreprise à définir la bonne stratégie en adéquation avec ses activités et à négocier l’obtention des statuts fiscaux au niveau des autorités compétentes.

Tu peux Aussi comme

Daniel

A propos de l'auteur: Daniel

Je rachète des entreprises en difficultés, redresse la barre, et revend ensuite ces entreprises !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *