Zoom sur l’importance de la Validation des acquis de l’expérience

La VAE est la solution idéale pour répondre aux besoins de ceux détenant une expérience solide dans le domaine professionnel ou extra-professionnel. Cela permet à chaque individu de valoriser et de faire reconnaître ses compétences à travers un diplôme. Ce qui lui assure une évolution professionnelle ou même de changer de métier.

Qu’est-ce qu’exactement la VAE ?

Depuis 2002, la loi de la modernisation sociale a mis en place la validation des acquis de l’expérience ou la VAE. Désormais, il est réalisable d’obtenir un diplôme ou une certification à partir des expériences professionnelles. Pour cela, un salarié peut mettre en place une démarche individuelle afin de valider les compétences qu’il a acquises dans son travail. D’un autre côté, cela peut également s’effectuer par l’initiative de l’employeur. Si elle est proposée à plusieurs employés d’une même entreprise, il s’agit d’une opération collective de VAE. Tout le monde peut se lancer dans cette démarche avec un an d’expérience justifiée. Cependant, l’expérience doit être conforme à la certification demandée.

Les avantages procurés par la VAE sont nombreux. Dans un premier temps, c’est une démarche simple et qui n’est pas très onéreuse au vu des possibilités de promotion de carrière. Ensuite, le demandeur a le droit de continuer à travailler, en parallèle, afin de toucher son salaire. Puis, il est inutile de se précipiter, car l’intéressé ne dispose que de 5 ans pour s’organiser. Pour terminer, le demandeur bénéficie d’un congé pour VAE. Néanmoins, la durée du congé ne doit pas dépasser les 24 heures ou l’équivalent de 3 jours de travail. Pour bien utiliser ce temps, il a la possibilité de le prendre en une seule fois ou de manière fractionnée.

Comment garantir la réussite d’une VAE ?

Pour la réalisation de la VAE, seule une requête par certification est réalisable en une seule année. Par contre, il est possible d’établir jusqu’à trois lorsque les certifications sollicitées sont différentes. Pour ce faire, il doit d’abord compléter un dossier de recevabilité. Ensuite, si sa demande est recevable auprès des autorités compétentes, il peut monter son dossier de validation. Ce dernier doit contenir des détails de son expérience, de ses précédents diplômes ainsi que de ses motivations. Durant la validation, il est possible que le candidat passe un entretien oral devant un jury. Ou bien, dans le cadre d’une mise en situation professionnelle, il peut effectuer un test.

Ainsi, avant de décrocher la certification souhaitée, il est nécessaire de bien s’impliquer. D’autant plus que monter le dossier de demande n’est pas une chose facile à exécuter. Afin de maximiser les chances de réussite, il est plus avisé de solliciter l’accompagnement d’un professionnel. De plus, dans la majorité des cas, il est réalisable de se faire financer l’accompagnement à la VAE. Pour cela, l’intéressé peut mobiliser ses droits à la formation. Il doit adresser une demande auprès de l’organisme de formation de son choix, via son compte personnel de Formation et la Validation des acquis de l’expérience. Pour faciliter la tâche au candidat, certaines institutions proposent même un accompagnement individuel à distance.

Tu peux Aussi comme

A propos de l'auteur: Daniel

Je rachète des entreprises en difficultés, redresse la barre, et revend ensuite ces entreprises !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *